Ajouter une annonce

Ravinala: L’arbre de reconnaissance de Madagascar.

le-ravinala-arbre-de-reconnaissance-de-Madagascar

Vous en avez surement déjà vu sur plusieurs logo représentant des entreprises ou organisations de Madagascar.

Plus communément appelé Arbre du voyageur par les occidentaux, cet arbre est l’emblème de Madagascar. 

Nombreux sont ceux qui sont au courant, Madagascar est plein de surprises. Plus qu’un arbre, le ravinala est lié à la culture de ce pays. Et il n’est sûrement pas celui qui va ternir la célébrité de cet île.

Cette majestueuse arbre tropicale peut mesurer jusqu’à 30 mètres. Appelé aussi l’arbre du voyageur ou de Ravenala madagascariensis, cet arbre mi bananier, mi palmier est l’un des arbres les plus utiles. Ce qui fait que de cet arbre, rien ne se perd pour les Malagasy.

D’après certaines histoires, le nom “arbres du voyageur” viendrait du fait que ses tiges creuses conservent de l’eau de pluie qui permettrait d’apaiser la soif de ce dernier. Par contre, d’après d’autres sources, cette eau stagnante sert plutôt d’abri pour certaines petites faune. 

L’eau qu’il dissipe peut aller jusqu’à 1,5 l et est facilement extraite avec un coup assez ferme de machette.

Riche en vertu, dans certaines régions de la Grande île, notamment sur la côte est, il n’est pas rare de voir d’habitat construit à partir du ravinala. Ses différentes parties sont utilisées comme matériaux de fabrication des cases végétales traditionnelles.

Mode de fabrication:

Les différentes parties du ravinala sont utilisées comme suit: 

  • Le raty pour la couverture, 
  • Le falafa pour les parois 
  • Et le rapaka pour le plancher.

Les feuilles servent à recouvrir les habitations dans certaines régions et les tiges des feuilles constituent les cloisons des cases.

Une fois sèche, les parties de la feuille sont utilisées de différentes manières. Le pédicule appelée “Falafa” par les Malgache servent à confectionner des panneaux muraux. Les feuilles proprement dites, appelées “Raty”, seront utilisées pour la fabrication des couvertures et du tronc. Quant aux troncs, une fois travailler, ils peuvent servir de plancher souple appelées “rapaka”.

Ce n’est pas pour autant sa seule fonction. Elles sont aussi utilisées comme assiettes (lambagna) et cuillères (sôroka) lors des événements traditionnels Malgache comme les tsaboraha ou les famadihana. Une des merveilles que dame nature a offertes. La bonne odeur qu’elle offre aux riz mis dessus ou qu’elle enveloppe est juste fondante.

Quant aux graines brunes oléagineuses qui sont entourées d’un arille bleu, elles constituent un aliment de base. Une fois broyées et cuites dans du lait, elles feront le régal. Sans oublier qu’elles peuvent servir à faire de la farine et de l’huile.

Tags:
Zoom-sur-Toamasina-Tsidiho Prev Post
Zoom sur Toamasina
Tout-connaitre-sur-Miami,-Madagascar Next Post
Tout connaître sur Miami, Madagascar.

Add Comment

Your email is safe with us.

0
Close

Your cart